Covid : point au 12 septembre – l’école

Dans ma dernière chronique je mentionnais l’inquiétude des autorités par rapport à un retour de Covid, qui les avait conduites à un resserrement des règles de convivialité et surtout à doubler les tests à l’entrée dans l’île malgré les protestations des professionnels du tourisme. Le graphique ci-dessous montre une sensible amélioration de la situation,

où le taux d’incidence interne (nombre de cas sur les deux dernières semaines rapporté à 100000 habitants) est tombé à 10.6 et à 5.5 à l’aéroport. Une seule personne est hospitalisée. Le nombre de tests a aussi diminué, en interne de 501 le 15 août à 334 le 12 septembre, et de 3191 à 755 à l’arrivée à Keflavík. Ce qui montre que le double test a réduit à presque rien le flux de touristes étrangers.

En ces temps de rentrée scolaire en France (en Islande elle a eu lieu mi-août), il m’a paru intéressant aussi de citer ici le communiqué du 2 septembre du ministère islandais de l’Éducation et de la Culture :

« La Ministre Lilja Alfreðsdóttir participait cette semaine à une téléconférence organisée par l’OMS à propos de l’école au temps de Covid 19. Voici ce qu’elle en dit :

Lilja

« La sécurité et le bien-être des élèves et des personnes travaillant dans les écoles ont été notre priorité, et au cours de la conférence je me suis sentie en accord avec les exposés de mes collègues du Danemark et de l’Italie. Nous avons abordé plusieurs sujets, et il est apparu que notre choix de garder les écoles ouvertes a été un bon choix. La communauté éducative islandaise a fait face à cette situation complexe avec responsabilité et pragmatisme, et nous devons l’en remercier et en être fiers. Nos contacts vont se poursuivre car nous pouvons beaucoup appendre des autres et améliorer nos connaissances. En cette période, c’est essentiel, et je suis optimiste sur notre capacité à trouver les approches les plus riches pour avoir un travail scolaire de qualité cet hiver. »

Où tout est dit :  !a priorité donnée à l’éducation, et l’ouverture aux expériences étrangères…

Il y a bien eu en mars quelques réticences de parents craignant une mise en quarantaine si des cas apparaissaient dans l’école de leur enfant, et effectivement quelques cas de covid dans les écoles, mais aucun drame. Et il y a des enfants dont le lien social a été préservé, et qui ont appris à se sentir responsables au même titre que les adultes lorsque leur communauté est confrontée à une menace. Et qui aujourd’hui se rendent à l’école sans crainte… et sans masque.

3 réponses sur “Covid : point au 12 septembre – l’école”

  1. La situation est bonne dans l’enseignement primaire, où les enfants poursuivent normalement leur scolarité. Elle est beaucoup plus difficile dans le secondaire et à l’université, où l’enseignement se fait par vidéo-conférence essentiellement.

  2. Les maques ne sont pas en effet le plus important, mais deux points sont essentiels : la distance inter-individuelle, et surtout le lavage des mains et l’utilisation du gel hydroalcoolique (dont l’Islande doit faire une consommations surprenante).
    Par ailleurs, les consignes sanitaires sont respectées sans que la population ne hurle à l’atteinte aux libertés fondamentales !
    Pour exemple, lorsque je vais au restaurant :
    1 – je dois attendre (à deux mètres de la personne qui me précède), car pendant ce temps les serveurs nettoient la table et le siège au gel ;
    2 – je ne peux entrer que si j’ai utilisé le gel hydroalcoolique (déjà présent aux deux extrémités de l’escalier roulant ou dans l’ascenseur),
    3 – les tables sont espacées, les serveurs masqués,
    4 – enfin pour le paiement par carte bancaire, je dois de nouveau utiliser du gel avant de toucher le lecteur des cartes.
    5 – Pour les livraisons à domicile, les livreurs sont gantés, et il n’y a aucun contact.
    6 – Etc ……. les bises ? le coude !
    Conclusion : parce que la population est responsable, ne confond pas crise sanitaire et politique, le sentiment de sécurité est réel et justifié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *